PortraiTs des 30

Sylvain, membre du Forum Citoyen

L'interview-portrait de Sylvain

Prénom : Sylvain

Âge : 76 ans

Lieu de résidence : Malagnou

Profession : Ingénieur en électronique et directeur de société à la retraite, administrateur de deux sociétés.

Présentez-vous

 

En trois adjectifs ? 
Entreprenant, très exigeant, à l’écoute. Ça a toujours été ma manière de fonctionner, j’aime le travail bien fait, je prends en compte les avis d’autrui et je cherche des compromis.

 

Quand on entre chez moi, il y a ?
Je suis natif du Maroc, de confession juive. Je vis avec mon épouse, je reçois mes enfants et mes petits-enfants. Chez nous, l’accueil est naturel, il s’accompagne de chaleur humaine et du partage de l’amitié, du festin, du rire, des beaux moments de la vie. Cela libère des soucis extérieurs et permet de retrouver un havre de paix. On reçoit volontiers des invités, ce qui n’est malheureusement pas le cas dans cette situation de Covid-19.

 

Je ne peux pas passer une semaine sans ?
Être entouré de ma femme, de mes enfants, de mes petits-enfants et de mes vrais amis.

 

Auto ou moto ?
Jeune étudiant, j’avais une moto, cela faisait partie du progrès et de la réussite dans la vie. Quand j’ai commencé à travailler, j’ai acquis une voiture. Aujourd’hui, j’utilise beaucoup les transports publics avec le souhait que la société et le pays arrivent à mettre en activités des transports publics non polluants et plus écologiques.

 

L’endroit où je suis le mieux ?
Chez moi, avec ma famille formidable.

 

 

Parlez-nous du Canton de Genève

 

Si j’étais un quartier, je serais ? 

Cologny, Vésenaz ou Veyrier; idéalement un espace verdoyant, aéré et non-pollué.

 

Ce que je préfère dans notre canton ?
Les infrastructures pratiques: les écoles, les commerces, les cabinets médicaux quand on en a besoin, les routes agréables, les parcs pour se promener, les transports publics très bien structurés. La Suisse est une bénédiction de ce point de vue là.

 

Mon pire cauchemar ?
Les nuisances des voitures et la pollution sous toutes ses formes. J’habite une rue qui porte un nom de chemin, le chemin Rieu. Depuis que l’on s’y est installé avec mon épouse, c’est devenu une route de contournement. De 6h à 22h, la circulation ne s’arrête pas.

 

Mon meilleur souvenir ?
Ma période d’enfance au Maroc à Meknès (où je suis né) avec mes frères et sœurs et le jour où je me suis marié à la mairie des Eaux-Vives.

 

Ma saison préférée ?
Le printemps, car il représente la renaissance de la vie; à tous points de vue.

 

Si Genève n’avait qu’une seule rue, ce serait ?
La rue Ancienne à Carouge qui est très belle. Elle est devenue piétonne, elle a gardé le cachet d’une ancienne ville sarde avec ses maisonnettes. J’ai toujours beaucoup aimé Carouge.

 

Si je plantais un arbre à Genève, ce serait…
Je choisirais un pommier – un arbre de la vie –  et je le planterais dans le parc de ma copropriété ou dans la rue, si on me donne l’autorisation bien sûr.

 

Si j’avais une baguette magique (à Genève), je ferais ?
Je donnerais du travail à tous, même si cela n’exclut pas les problèmes inhérents à la vie de chacun.

 

Le banc genevois où j’aime m’asseoir ?
Un banc de la nouvelle plage des Eaux-Vives, face au Jet d’eau et au Jura recouvert de neige, avec les avions qui atterrissent au loin, et une fois par année – si cela continue – le feu d’artifice.

 

Sur ma carte postale envoyée depuis Genève, j’écris…
“La Suisse est un pays, Genève est un Canton, tous les deux bénis des Dieux. Genève-la-Belle.”

 

Post tenebras lux (ndlr: après les ténèbres la lumière), ma devise pour Genève serait plutôt…
Vivre et laisser vivre, dans le respect et la solidarité selon nos lois cantonales et fédérales.

Portrait de Sylvain, membre du Forum Citoyen de Genève
Suivez toute l'actualité du Forum Citoyen sur

en partenariat avec

Initié par le département du territoire, le Forum Citoyen de Genève est mis en place en collaboration avec l’Université de Genève