Étape 01 : 15 septembre 2020

Tirage au sort stratifié
du Forum Citoyen

Comment le hasard a choisi
les 30 membres

Mardi 15 septembre, un second tirage au sort s’est tenu à la salle communale de Lancy afin de laisser le hasard «stratifié» sélectionner les 30 habitant·e·s du canton de Genève qui formeront le Forum Citoyen.

Ce mardi en fin d’après-midi, la salle communale de Lancy a une allure extraordinaire: 120 chaises sont disposées à 1,5 mètre de distance dans deux secteurs, mesures sanitaires obligent. Une à une, des personnes franchissent le seuil de la salle et rejoignent une chaise. Une fois assises, elles sont invitées à garder ou enlever leurs masques, les regards brillent et les têtes pivotent à la recherche d’un visage connu.

Presque personne ne semble se connaître et c’est statistiquement normal. Les gens réunis dans la salle font partie des 3000 habitant·e·s du canton de Genève à avoir été tiré·e·s au sort, aléatoirement et donc au hasard, sur la base des listes électorales communales centralisées à l’Office cantonal de la population et des migrations.

Un courrier a ensuite été envoyé à ces personnes pour savoir si être membre du Forum Citoyen les intéressaient et renseigner dans ce cas les informations suivantes : genre, âge, commune de résidence, nationalité, propriétaire ou locataire, niveau de formation, revenu. Ces informations constituent les critères de sélection permettant d’obtenir un échantillon de la diversité de la population. Le taux de réponse a été très important : 12% des 3000 personnes tirées au sort ont répondu présents.

En savoir plus sur les critères du tirage au sort

Tableau de sélection du Forum Citoyen
Un second tirage au sort

Afin de s’assurer que les caractéristiques du Forum Citoyen soient les plus proches possibles de celles de la diversité de la population genevoise un second tirage au sort « stratifié » est nécessaire. Il s’agit ainsi de sélectionner les 30 citoyen·ne·s qui constitueront ce Forum Citoyen; une première à Genève. Ce tirage a eu lieu ce mardi 15 septembre en présence du conseiller d’État, Antonio Hodgers.

Dans l’introduction de la séance, le magistrat explique le principe du Forum Citoyen à l’assemblée : «En Suisse, nous avons une culture politique de la consultation. La population est consultée lors des votations, par exemple. Ce que l’on n’a pas – encore – ce sont des espaces de discussion entre citoyennes et citoyens». Antonio Hodgers est en charge du département du territoire, dont le service concertation a initié cette expérience. La mise en oeuvre de toute la démarche a ensuite été confiée à une équipe de l’Université de Genève (UNIGE), coordonnée par le professeur Nenad Stojanović. Le Forum Citoyen agit néanmoins en toute autonomie et indépendance. Lors des premiers week-end de travail, ses membres recevront des formations pour que tout le monde ait le même niveau d’information et pourront choisir les expert·e·s de leur choix.

Antonio Hodgers poursuit : «Lors d’une votation, on demande à la population de s’exprimer par oui ou par non. Ici, il s’agira de prendre le temps d’approfondir un sujet complexe, de dialoguer, de réfléchir, de se fédérer et d’élaborer collectivement un avis.» Au terme de quatre mois de travail, le Forum Citoyen remettra ses recommandations au Conseil d’État, ainsi qu’à toutes autorités qu’il aura choisies.

Des questions apparaissent dans la salle: «Comment être sûr·e·s que nos décisions seront prises en considération ? Comment s’assurer que l’on ne travaille pas en vain ?» Le risque existe répond Antonio Hodgers car l’écriture des lois est entre les mains du Parlement et non du Conseil d’État qui les exécute. Le magistrat souligne ici l’importance de la qualité du travail fourni.

«Allez-y, ne vous laissez pas décourager!» conseille-t-il. Les réflexions peuvent devenir des actions concrètes.

Antonio Hodgers lors du tirage au sort du Forum Citoyen, le 15.09.2020
Antonio Hodgers, conseiller d'État en charge du département du territoire (DT)
«Une chance incroyable»

L’heure est maintenant au tirage au sort. Le logiciel informatique est mis en marche. Un expert de l’UNIGE l’active afin d’extraire deux panels de trente personnes. Un clic plus tard, l’écran affiche le message « succès ». Une sélection bleue et une sélection orange sont prêtes. Chaque nom a été anonymisé par un code. Le professeur Stojanović lit les numéros «gagnants» à voix haute, place une balle en plastique bleue et une balle en plastique orange dans un sac noir et appelle le plus jeune des participants à venir en choisir une. Le jeune homme ferme les yeux et extrait la balle symbolisant le panel bleu : «Voilà, ceci est notre Forum», félicite le professeur Stojanović. Les personnes figurant sur le panel orange sont gardées en réserve en cas de désistement.

Sourires et moues déçues se lisent sur les visages. Il est 20h et tout le monde rentre chez soi. Ana, 44 ans, n’a pas été retenue. Elle part sans regret : «J’étais enchantée d’être là, et tellement contente de voir une initiative comme celle-là à Genève», dit-elle avec un doux accent brésilien. Derrière elle, Dominique, 67 ans, est plus déçue : «C’est le jeu du hasard, mais j’aurais bien voulu participer au Forum et aimé faire des propositions concrètes et des propositions utopistes, comme construire un métro souterrain.»

Un autre Dominique, 57 ans, a lui été sélectionné et se réjouit : «Je suis très intéressé de voir la suite du Forum Citoyen. C’est une initiative importante et à titre personnel, ce sera une expérience d’écoute et de compromis. Je ne suis pas habitué à me confronter à des groupes ou à des opinions différentes. C’est une chance incroyable.

Prochaine étape : le Forum sera installé lors des Rencontres du développement.

Suivez toute l'actualité du Forum Citoyen sur

en partenariat avec

Initié par le département du territoire, le Forum Citoyen de Genève est mis en place en collaboration avec l’Université de Genève