Entretien

Interview d'Antonio Hodgers

«Je suis très touché par l'envie d'engagement des personnes invitées à participer à ce Forum»

Comment voulons-nous habiter le territoire genevois pour mieux vivre ensemble dans le respect de la nature et faire face au changement climatique? Pour la première fois à Genève, le Forum Citoyen propose à des habitantes et habitants choisis par tirage au sort de délibérer et produire un avis sur cette question. L’expérience a été initiée par le département du territoire et le service de concertation de l’office de l’urbanisme du canton de Genève; département sous la houlette du conseiller d’Etat vert Antonio Hodgers. Entretien.

 

Après s’être tenu dans de nombreuses villes, un Forum citoyen démarre dans le canton de Genève. Comment est née cette idée?

Lorsque j’ai annoncé que le département allait organisé les rencontres du développement, il a vite été clair que nous ne voulions pas de pression de rendu. Ce qui était visé, c’était de réunir des acteurs locaux qui ne se parlent pas, d’assumer des sujets chauds sans échéance électorale et de faire des liens entre les thématiques. Je voulais que la société civile sorte de l’entre soi. C’est dans ce contexte que mes équipes ont imaginé l’idée d’un Forum citoyen qui pourrait prolonger cet esprit de dialogue et de mixité. Il a fallu me convaincre que l’intérêt serait au rendez-vous ! Le résultat est là et je suis très touché par l’envie d’engagement des personnes invitées à participer à ce Forum.

 

Pourquoi un tel processus de participation citoyenne est-il important pour le canton ?

Parce qu’il permet de prendre le temps. Les genevois.e.s et les suisses en général sont des citoyens très actifs puisqu’ils donnent leur avis quatre fois par année. Mais on peut se le dire, les sujets sont nombreux, parfois complexes alors que les slogans sont simplistes. Les membres du Forum ont du temps à disposition et cela fait toute la différence. L’autre particularité du Forum réside dans la question qui lui est posée. Les membres ne peuvent répondre ni par oui, ni par non ce qui laisse la place à la nuance. Et enfin, les membres du Forum sont représentatifs de la population genevoise. On sait aujourd’hui par exemple que les jeunes votent moins, alors que objets de votations vont laisser des traces pendant des décennies. Les membres du Forum vont traiter de thématiques relevant de la ville de demain, de durabilité, de mixité sociale. C’est eux qui vont vivre avec ces nouveaux paradigmes, cela me réjouit donc particulièrement qu’ils soient justement représentés dans le Forum.

 

Quel est le rôle de la participation citoyenne pour vous, comme Conseiller d’Etat ?

La participation citoyenne est capitale, bien sûr. C’est le premier pas vers plus d’échange, de compréhension et d’adhésion. Elle améliore aussi les projets. Ne dit-on pas qu’on est plus intelligent à plusieurs ? Je crois aussi qu’en côtoyant l’Autre, on devient plus sensible à sa réalité et à ses enjeux. On a tendance à voir le monde selon notre prisme individuel alors que les défis seront ceux de la collectivité. Seule une participation citoyenne large peut rendre compte de cette diversité de points de vue.

 

Vous avez fait vos premiers pas en politique au Parlement des jeunes, une association représentant la jeunesse du canton. Quelles similitudes avec le Forum Citoyen?

La notion d’engagement volontaire, en premier. Venaient au parlement des jeunes celles et ceux qui avaient envie. De la même manière, viennent au Forum celles et ceux qui ont eu envie de tester ce projet. Et ensuite, l’échange avec les autorités. Le Forum remettra son avis au Conseil d’Etat et à toute autre autorité qu’il jugera utile d’interpeller. Nous aurons forcément un échange avec les membres du Forum dans quelques mois. Ces moments de discussion à venir seront certainement très stimulants et je m’en réjouis !

Antonio Hodgers lors du tirage au sort du Forum Citoyen, le 15.09.2020
Antonio Hodgers lors du tirage au sort du Forum Citoyen

Le Forum Citoyen tient à une autonomie de fonctionnement et son indépendance dans la prise de ses décisions. Pourquoi est-ce important et comment les garantir ?

La question qui leur est posée est directement liée à l’aménagement du territoire qui a récemment connu des refus populaires sur certains projets. Si cette indépendance n’est pas garantie, certains pourraient y voir un risque d’instrumentalisation. De plus, le propre d’une démocratie, c’est de pouvoir se forger une opinion, d’avoir accès à toutes les tendances politiques et de faire son choix, en toute liberté et à chaque étape.  

 

Habiter le territoire, vivre ensemble, respect de la nature et changement climatique. En quoi un avis citoyen peut-il faire avancer la politique sur ces thèmes ?

C’est peut-être sur la transition écologique que ce sera le plus intéressant. Nous avons l’habitude en Suisse de faire les choses pas à pas. La notion d’urgence climatique est sur toutes les bouches, y compris celle du Conseil d’Etat puisque nous l’avons déclaré il y a quelques mois. Il faut maintenant passer à l’action – et le Conseil d’Etat présentera d’ailleurs prochainement ses orientations. La population devra elle aussi être active et adapter certains comportements. Je me réjouis de voir si le Forum préconise quelque chose sur le rythme qu’il faudrait adopter pour réussir cette transition.

 

À la fin du Forum, un avis vous sera remis. Quelles sont vos attentes ?

Aujourd’hui, je n’en ai pas ! Je suis curieux, je me réjouis de le découvrir, de suivre les travaux sur le site internet mais je n’ai pas d’attentes particulières !

 

Votre message pour les 30 habitant·es tiré·es au sort.

Je leur souhaite avant tout énormément de plaisir ! Je souhaite leur dire que la démarche intéresse beaucoup de monde et qu’ils risquent d’être passablement sollicités une fois leur travail fini. Et enfin, les remercier chaleureusement pour leur engagement qui est très stimulant.

Suivez toute l'actualité du Forum Citoyen sur

en partenariat avec

Initié par le département du territoire, le Forum Citoyen de Genève est mis en place en collaboration avec l’Université de Genève